Egyptian Project

Sur scène :

Sayed Emam // chant, percussions, kawala
Ragab Sadek // percussions égyptiennes (dof, sagates, rek, darbouka, dhola)
Salama Metwally // violon, rababa
Jérôme Ettinger // arghûl, programmation, dof, chant
Anthony Bondu// batterie

Management
Jérôme ETTINGER // togezerproductions@gmail.com

https://www.facebook.com/egyptianproject/?fref=ts

 

English version

En tournée


Infusion plutôt que fusion, Egyptian Project mêle aux sonorités du Delta du Nil, de la ville du Caire, les ambiances du trip-hop, de l’électro, du hip-hop ou bien de la musique classique. “Une rencontre fleuve, baignée d’effluves orientaux et d’exhalaisons électroniques minimales”, pour un voyage vers des contrées inexplorées... Yallah !

Un courant électro-acoustique qui révèle les beautés de la musique des bords du Nil et l’emmène ailleurs, sur des terres inexplorées. Le fruit d’un long travail entrepris par le Nantais Jérôme Ettinger. Il a multiplié pendant dix ans les expériences musicales au long cours en France et en Égypte, les résidences et les rencontres autour des instruments traditionnels égyptiens (rababa, percussions, violon, chant et kawala) et des musiques assistées par ordinateur, et suivi son apprentissage de l'arghûl (double clarinette égyptienne en voie d'extinction) avec le maître Mostafa Abdel Aziz (Musiciens du Nil, Mozart l’égyptien, Peter Gabriel...).

Qu’on juge de la difficulté : marier aux séquenceurs les rythmes maqsoum, baladi ou ayoub du maître percussionniste Ragab Sadek. Concilier les envolées incroyables du chanteur et joueur de kawala, Sayed Emam au travail vocal contemporain de Jérôme Ettinger. Accorder aux ordinateurs les notes du célèbre joueur de rababa et violoniste, Salama Metwally. Associer aux programmations électroniques les subtilités de la musique modale et ses irréductibles quarts de tons.

<< Chacun des musiciens a appris à s’adapter à la musique de l’autre. Il ne s’agit pas de copier-coller, c’est un travail collaboratif profond, ça se passe sur le long terme. Il a fallu instaurer une relation de confiance pour que les bases soient solides. Maintenant, la confiance est là, la sincérité et le plaisir sur scène se ressentent. >>

J. Ettinger

  • Dossier de présentation et kit presse sur demande (contat@togezerproductions.com)